Testé et approuvé

LE BON FER A BRASER : TEST DU TE460 à fer TE du fabricant SELEKTRA

Le fer à souder est à l’électronique ce que la souris est à l’informatique : une extension de la main. Il est donc très important de faire le bon choix car c’est un outil qui conditionnera la qualité de vos réalisations.
Le fer à souder occupe donc une place centrale et son importance dans la construction de circuits n’est plus à démontrer.

La station TE460 à fer TE propose un grand choix de pannes, celle courbée et fine associée à la tige mince et élancée est d’une maniabilité déconcertante.
La pointe courbe permet de se faufiler entre les obstacles pour arriver à n’importe quel endroit, la tige fine évitant de toucher d’autres composants (les condensateurs électrochimiques et les polypropylènes sont souvent les victimes de boursouflures).

La capacité calorifique permet le brasage des CMS et des composants traversants. Le temps de chauffage est très court.
Le manche de faible diamètre tombe bien en main.
Un bouton sert à ajuster la température, une DEL s’allume et signale que la panne est en cours de chauffage. Le transfert de chaleur de l’élément chauffant vers la panne est remarquable.

Même si la station ne possède pas d’affichage de la température (réglable de 150°C à 420°C), les graduations sont judicieuses. On retrouve en effet une zone orange qui marque le début et la fin d’un réglage permettant la fusion de l’alliage en fonction de sa constitution.
– Non RoHS : température de fusion 180°C, température de la panne 310 °C
– RoHS (soudure sans plomb): température de fusion 220°C, température de la panne 350 °C

Le câble qui relie le fer à la station est d’une bonne longueur (1m50) et souple. La connexion du fer s’opère par une fiche DIN. La panne du fer peut être reliée à la terre grâce à une fiche banane afin de protéger des décharges électrostatiques les composants sensibles.

Le support (qui ressemble un peu à un spot sans son ampoule 🙂 est suffisamment lourd et, grâce à ses quatre pieds ventouses larges, ne vagabonde pas sur la table, le fer en reste bien solidaire.
Une éponge est également présente et bien calée dans son emplacement adéquat.

De l’ensemble émane donc un très grand professionnalisme et une grande qualité, AdeleK en a fait le fer de lance 🙂 de son atelier.

SIGNALETIQUE

Réglable de 150°C à 420°C

ENSEMBLE

Grand choix de pannes

STATION

RoHS (soudure sans plomb) : température de fusion 220°C, température de la panne 350 °C

SUPPORT1

Le manche de faible diamètre tombe bien en main